Qu’est ce que les pertes blanches? 
Comme le nom l’indique, ce sont de petites substances blanches qui sortent de l’appareil génital de la femme. C’est un phénomène tout a fait normal mais, il arrive que ces pertes deviennent le témoin d’une infection. 

D’où viennent les pertes blanches? 

Les pertes blanches sont le résultats de l’auto-nettoyage du vagin. C’est un mélange de cellules vaginales,de sécrétions, de glaire cervicale et de différentes autres cellules telles que des globules blancs. On y retrouve aussi la flore de Doderlein qui est un ensemble de « bons microbes » qui protègent le vagin. 

Il arrivent aussi que ces pertes blanches soit le siège d’un infection.

Comment faire la différence entre des pertes normales et des pertes pathologiques? 

Les pertes blanches normale ont 5 caractéristiques principales: 

– elles sont blanches, 

– elles ne grattent pas, 

– elle n’ont pas d’odeur désagréable, 

– elle ne sont pas abondantes, 

– elles ne sont pas accompagnées de douleurs du bas-ventre.

Si un seul de ces caractères changent, on considère les pertes comme étant pathologiques: 

– si elles sont jaunes, verdâtres ou marrons, 

-si elles grattent (principal signe des infections dues aux champignons)

– si elles ont une odeur désagréable ou très forte, 

– si elle sont abondantes, tachant complètement le linge ou si vous n’en avez jamais, 

– ou si elles sont accompagnées de douleurs du bas-ventre, 

Ont peut alors estimer qu’il s’agit probablement d’une infection ou d’un déséquilibre et il faudra aller en consultation. 

Un traitement sera proposé selon le type de pertes blanches pathologiques. 

Parfois, il sera d’abord nécessaire de faire un prélèvement vaginal à analyser au laboratoire.
Une bonne hygiène intime, sans excès, permet de maintenir ces pertes normales.

Toubibadakar

The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.
toubibadakar

Derniers articles partoubibadakar (voir tous)