orgasme

Le manque de plaisir sexuel est un sujet souvent tabou, très rarement avoué par les femmes alors qu’il est extrêmement fréquent. La grande majorité des femmes n’atteignent que très rarement l’orgasme au cours de leur vie sexuelle. Il arrive même que certaines n’y accèdent jamais à la jouissance suprême!

Par contre, la quasi-totalité des hommes jouit lors d’un rapport sexuel!

Pourquoi?

Souvent, il faut une longue fréquentation de son gynéco pour que la femme tente timidement d’aborder le sujet!

Nous allons essayer, sans tomber dans l’érotisme, de vous aider à remédier à cette injustice vieille comme le monde.

Éliminer une cause médicale est la première étape pour expliquer cette absence de plaisir: une infection génitale principalement. Mais, le plus souvent, cette apparente frigidité n’a pas d’origine pathologique.

Tout d’abord, une petite comparaison du plaisir masculin et du plaisir féminin:

– l’homme a un plaisir en cloche! C’est-à-dire, il débute vite, atteint rapidement son paroxysme, puis, dès l’orgasme, le plaisir descend et s’éteint. Pour un homme, une éjaculation = un orgasme.

– pour la femme, c’est totalement différent: le plaisir arrive très lentement, parfois il faut plusieurs dizaines de minutes, mais lorsque le plaisir suprême est atteint, il peut durer longtemps et elle peut enchaîner plusieurs orgasmes contrairement à l’homme qui ne peut en avoir qu’un à la fois en général: on parle de plaisir en plateau.

Pour avoir un rapport sexuel satisfaisant, il fait pouvoir fusionner le sommet de la cloche avec le sommet du plateau, de manière imagée.

Comme le disait Freud, il n’y a pas de femme frigide, juste des hommes impatients.

De ce fait, si homme veut faire accéder au plaisir à sa femme, il doit prendre le temps de s’occuper d’elle d’abord! S’il se concentre sur son plaisir à lui en premier, il risque d’arriver à son orgasme alors que sa partenaire n’a même pas encore dépassé le stade de début d’excitation.

Pour cela, il est important, dans un 1er temps,de connaître les zones érogènes de la femme!

Il y’en a des principales et des secondaires…en apparence.

Les plus évidentes:

– les seins

– le clitoris

– le vagin.

Tout le monde le sait.

Les secondaires: les cuisses, les fesses, les lèvres, la nuque…

Par contre, ce que la plupart des hommes ignorent, c’est que tout le corps de la femme est une zone érogène, pour qui sait s’y faire!!!!

Hey oui, des cheveux aux orteils, en passant par les oreilles, les bras, les aisselles, les épaules, les mollets, les pieds….bref tout!! Et plus encore…

Il faut juste prendre le temps de connaître et d’explorer sa partenaire. Ainsi, au fil de temps, vous découvrirez la bonne corde à actionner pour la faire vibrer!

Si l’homme est bien attentif, bien patient et bien persévérant, il peut arriver à faire accéder à sa femme à la jouissance rien qu’avec…une plume par exemple!!!

Et même, pour les plus persévérants et les plus intuitifs, ils peuvent y arriver sans la plume, sans rien.

C’est pour dire que le 1er organe érogène de la femme (comme pour l’homme), c’est ….son cerveau!!!

Oui, on peut même conduire sa partenaire (ou SON partenaire) à l’orgasme en lui parlant, en lui expliquant, en lui décrivant, en lui faisant imaginer… On appelle cela la suggestion!

Les femmes elles l’ont compris bien tôt, d’où tous les artifices techniques, physiques, visuels, tactiles, érotiques et olfactifs dont elles se parent, s’équipent, se munissent, s’arment même, lorsqu’elles décident de vous faire passer à la casserole ou au détecteur de mensonges !

Les hommes, sur ce plan, sont encore assez médiocres: un caleçon troué souvent, même s’il est griffé D&G, ne fait pas le poids devant la plus simple lingerie féminine ou le petit pagne perforé savamment.

Alors, messieurs, faites un effort svp : une bonne douche, un parfum frais ou un rasage correct contribué à faire jouir votre partenaire, à moins qu’elle ne soit du genre rare à préférer l’odeur forte de testostérone lorsque vous êtes de retour de la salle de gym… tous les goûts sont dans la nature.

La prochaine fois, nous aborderons, techniquement, comment faire accéder à la jouissance sa partenaire.

🙂

toubibadakar

The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.
toubibadakar

Derniers articles partoubibadakar (voir tous)