Nos chers bouts de choux sont experts dans l’art de poser des questions parfois au moment ou on s’y attend le moins.

Dans la plupart des cas, leurs questions sont très drôles et traduisent toute leur innocence mais, parfois, elle peuvent nous mettre dans un embarras terrible.

La quasi totalité des parents a été confronté à l’universelle question? « comment ont fait des bébé? « .

Cette question est plus souvent sortie de votre 1er enfant, alors qu’il a 4 ou est 5 ans et que vous êtes encore enceinte du prochain.

Devant tant d’innocence, les mamans rivalisent d’ingéniosité pour expliquer comment elles se sont retrouvées… enceinte jusqu’aux oreilles.

On retrouvera donc

– celles qui ont avalé le bébé (oh les cannibales !!!),

– celles qui ont pris le comprimé de bébéïne (la dernière avancée majeur de la pharmacologie),

– celles qui ont dormi avec papa rek, le bébé s’est retrouvé dans le ventre (les miracles cela existe),

– celles qui sont allées en acheter au marché ( ah oui? Et c’était pas plus simple de le mettre dans un paquet plutôt que dans le ventre?),

– celles qui ne savent vraiment pas comment le bébé s’est retrouvé dans leur ventre !!! (Il y’a du somnambulisme dans l’air),

– la liste n’est pas exhaustive, merci de mettre en commentaire votre modus operandi servi à votre chérubin :-).

En occident, la question de l’origine des bébés est définitivement tranchée: ce sont les cigognes qui les déposent à la maison!!!!

Autre situation délicate: vous vous faites surprendre bêtement nue par votre enfant qui reste médusé par votre entrejambe parce que vous avez oublié de fermer la porte des toilettes ou que vous pensiez qu’il dormait ou que vous avez oublié qu’il n’est plus un bébé! C’est encore plus gênant encore pour les papas avec leur tuyau.

En général, il n’a pas le temps de poser de question et l’enfant a trop souvent droit à une réprimande (à tort) même si ce n’est pas du tout de sa faute.

Enfin dernière situation qui vous scandalisera, surprendre votre petit choux en train de se tripoter l’entrejambe ou, pire, à explorer celui de sa petite sœur.

La 1ère réaction naturelle du parent est de lui administrer une correction!

Cependant, il faut savoir que ce n’est pas vraiment de la masturbation, il est juste en train de découvrir son anatomie intime et il se rend compte que sa sœur n’a pas le même corps que lui, ce qui peut être une source d’angoisse pour lui.

C’est à ce moment qu’il faut commencer à jeter les bases de sa future éducation sexuelle.

Cela ne sert à rien de le taper, vous risqueriez même de créer des traumatismes profondément ancrés dans son subconscient.

Il faudrait plutôt lui expliquer calmement, que oui il ou elle est différent de sa sœur ou de son frère et que cet engin ou cette fente entre des jambes sert……à faire pipi par exemple.

La plupart des enfants se contenteront de cette explication et vous aurez un sursis de quelques mois ou de quelques années avant d’avoir une seconde question sur cette demi-vérité que vous lui avez servie.

C’est aussi la meilleure occasion de lui expliquer, toujours avec des mots rassurants, que cette partie de son corps est très personnelle et qu’il ne doit laisser personne s’en approcher ou le toucher, mis à part maman ou la nounou. Cette précision permettra à l’enfant d’avoir les 1ères notions de pudeur et d’intimité et le protégeront sûrement contre de potentiels gestes pédophiles.

Par contre, si vous ne voulez pas que vos enfants banalisent le sexe et la sexualité, il y’a des situations a éviter autant que faire se peut:

– vous mettre nue devant eux régulièrement! A moins que vous ayez des tendances naturistes, banaliser votre nudité devant votre enfant pourrait involontairement déclencher des poussées hormonales et aiguiser sa libido trop tôt. N’oubliez pas qu’avec le complexe d’Œdipe, le 1er amour de votre bébé c’est vous!

Faire respecter votre intimité à vos enfants est un moyen de leur faire faire respecter leur intimité aux autres.

– faire l’amour devant vos enfants: non pas que vous le fassiez sciemment mais assurez vous quand même avant votre moment tendresse qu’il n’y a pas de risque de vous faire surprendre en plein orgasme ou lors d’un câlin buccal.

Dès que votre bébé est suffisamment grand pour comprendre les ordres ou les propos que vous lui tenez, faites attention!

Sinon, imaginez votre honte du siècle quand, un jour, au milieu du repas avec vos invités, il vous lancera un tonitruant:  » hier nuit papa est monté sur maman et ils criaient!  » ou  » papa ne peut plus faire pipi car maman a mangé son zizi ».

Faites gaffe!!

Certes nous avons presque tous déjà surpris un jour nos parents dans un moment d’intimité même s’ils ne l’ont jamais su (certains ont aussi joué les voyeurs) mais ils ont été négligents si c’est arrivé.

Il ne faut pas non plus laissez vos enfants regarder n’importe quel programme télé! Déjà que le sexe est omniprésent dans la quasi totalité des films que nous regardons et il n’y a rien de plus gênant que de regarder une scène érotique ultra chaude style basic instinct en famille.

A défaut de zapper lorsque vous sentez que les choses dérapent alors que vos enfants sont scotchés devant la Tv, prenez le temps de regarder certains dessins animés dont ils se nourrissent littéralement.

Beaucoup de ces films pour enfant banalisent le sexe voire même incitent de manière insidieuse à accepter ou tolérer l’homosexualité ou le lesbianisme.

Selon vos convictions religieuses ou culturelles, soyez donc attentive à ce que vos enfants regardent.

Il n’y a pas formule miracle pour parler de sexe aux enfants, chacun ira selon son inspiration et votre expérience nous intéresse grandement.

Toubibadakar

The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.