Mort fœtus in utéro

La mort fœtale in utéro désigne la mort du fœtus dans l’utérus, avant l’accouchement.

ROM

Elle est souvent vécu comme une tragédie par les parents car un lien affectif s’était souvent déjà mis en place avec le futur bébé.

A cela s’ajoute la déception et les interrogations quant à la cause de ce décès prématurité.

Les causes ne sont pas toujours faciles à trouver.

Dans nos contrées, la principale cause est la pré-éclampsie, surtout celle qui évolue à bas bruit.

D’autres causes peuvent être trouvées parfois:
– un dépassement de terme,
– une intoxication alimentaire,
– une infection génitale ou urinaire,
– un paludisme (très fréquent),
– un diabète déséquilibré,
-une cardiopathie,
– une syphilis,
– une malformation du fœtus,
– une immunisation rhésus (quand la mère est du groupe rhésus négatif avec des anticorps anti rhésus dans son sang: ces anticorps peuvent attaquer l’enfant surtout lors de la 2ème grossesse).
La liste n’est pas exhaustive.

Mais, dans la majorité des cas, on ne trouve malheureusement pas de cause. On ne peut s’en remettre qu’à la volonté divine

Certains signes permettent de suspecter la mort fœtale in utero:
– lorsque le bébé ne bouge plus depuis plusieurs heures,
– l’apparition soudaine de lait dans les seins pendant la grossesse,
-l’amélioration soudaine d’une pathologie liée a la grossesse: diabète, HTA.

Seule une échographie en urgence permettra de confirmer la mort du fœtus.

L’échographie peut aussi permettre de prédire approximativement à quand remonte cette mort.

Si l’accouchement ne se produit pas spontanément au bout de 48h, on parle alors de rétention d’œuf mort (ROM).

Dès que le diagnostic est fait, un bilan de coagulation est fait avant de déclencher le travail pour un accouchement par les voies naturelles.

Après expulsion, l’analyse du placenta permet, parfois, d’avoir des éléments de réponse.
Un sérum anti-D ou des analyses peuvent aussi être prescrites a la mère pour rechercher toujours les causes éventuelles.

la mort fœtale in utero est très mal vécue aussi bien par les parents que par le médecin traitant car, on se pose toujours la question à savoir si on aurait pu faire quelque chose pour empêcher cela.

Un soutien psychologique du couple est fortement recommandé pour dépasser cette épreuve douloureuse.

Toubibadakar

The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *