1 juin 2017 - toubibadakar

Ramadan et allaitement maternel

Comme pour la femme enceinte, jeûner pour une femme allaitante peut compromettre le développement du nouveau-né et du nourrisson.

Le lait maternel est constitué de plus de 85% d’eau. De ce fait, le manque d’eau durant le jeûne peut diminuer la qualité du lait.

Durant les 6 premiers mois de la vie du bébé, si la femme fait un allaitement maternel exclusif, il n’est évidement pas conseillé de jeûner.

Si elle y tient quand même, elle devra aussi prendre l’avis de son médecin pour pouvoir jeûner sans risque pour son bébé.

Si c’est un allaitement mixte, l’interdiction est moins formelle mais un avis médical sera toujours demandé.

Dans tous les cas, pour jeûner, une femme allaitante doit observer quelques précautions:

Elle doit boire suffisamment d’eau: 2,5 litres minimum par jour, ce qui est assez difficile vu la longue diète du jeûne.

Elle doit consommer des aliments favorisant la production de lait: le lait lui-même, des fruits: dattes, amandes etc mais aussi prendre son repas du matin (kheud) en privilégiant les féculents.

Elle devra aussi surveiller le métabolisme de son bébé:

– une diminution du nombre de selles ou une constipation chez le bébé peut traduire une déshydratation liée au jeun de sa mère.

– une diminution de la courbe de poids du bébé traduit une alimentation insuffisante.

– des pleurs inexpliqués ou une irritabilité ou même un calme inhabituel chez le bébé doivent alarmer sur un déficit nutritionnel.

Lui donner de l’eau pour compenser n’est pas la solution car, non seulement le bébé allaité au sein n’a pas besoin de boire de l’eau jusqu’à 6 mois, mais aussi, cela peut entraîner des troubles digestifs comme une diarrhée.

Dans ce cas, la maman doit interrompre son jeun et reprendre l’allaitement au sein.

Les 6 premiers mois d’allaitement exclusif au sein sont déterminants pour le reste de la vie de votre enfant.

De ce fait, ni la médecine ni la religion ne peuvent cautionner de mettre en danger le développement psycho-moteur de votre enfant.

Toubibadakar

The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.
toubibadakar

Derniers articles partoubibadakar (voir tous)

Femme / Grossesse / Ramadan / santé allaitement / grossesse / jeûn / ramadan /

Comments

  • Nahata valentine dit :

    Dans ce cas le mieux pour une femme qui allaite est de ne pas jeûner alors…j’aimerais bien savoir ce que le Coran dit par rapport a sa?

    • toubibadakar toubibadakar dit :

      La reponse de mon imam:

      Salam Docteur, je reviens partager avec vous l’avis de la charia à propos de la femme qui allaite durant le mois de ramadan. En effet, lorsque la femme qui allaite craint pour la santé de son enfant susceptible de causer un réel préjudice à son enfant ou à elle même en cas de jeûn et ne trouve point de « remplaçante salariée » (rappelons qu’en Islam il existe cette notion qui consiste à engager une autre femme pour assurer l’allaitement sous forme de contrat) c’est le cas de Halimatou sahdiya et du Prophète de l’islam (psl), ou si le nourrisson n’accepte d’être allaité que par sa mère, celle ci aura la faculté de rompre le jeûne, avec l’obligation de fournir la « mudd » à un besogneux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *