26 octobre 2017 - toubibadakar

Le périnée, cet illustre inconnu !!

Le périnée


– Dr comment attrape t-on un périnée?

– Dr le périnée est-il contagieux? 

– comment savoir si on a le périnée? 

– comment on traite le périnée? 

– …….


Les questions qui nous ont été posées suite à l’annonce d’une discussion sur le périnée dans l’émission Priorité-Santé sur RFI sont très évocatrices du degré de méconnaissance qui entoure ce fameux périnée! 


C’est quoi le périnée au juste? Est-il contagieux ou potentiellement dangereux ? 


Le périnée est simplement la partie inférieure du tronc. Nous avons tous appris à l’école la fameuse phrase: « le corps comprend 3 parties: la tête, le tronc, et les 4 membres »; ce tronc donc est fermé, en bas, par le périnée. 

Il s’agit donc d’un enchevêtrement complexe de muscles, formant une sorte de hamac soutenant les organes de l’abdomen. 

Il va du pubis en avant au coccyx en arrière. 

Il laisse passer les organes génitaux urinaires et digestifs:

– le vagin, les organes génitaux externes, l’orifice de l’urètre et l’anus chez la femme,

– le pénis, les testicules et l’anus chez l’homme. 


Chez la femme, le périnée à une importance capitale car il est soumis à une forte pression lors de la grossesse et surtout lors des efforts de poussée de l’accouchement par voie normale surtout s’il s’agit d’un gros bébé.


Il est aussi régulièrement traumatisé voire « blessé » lors des déchirures, spontanées ou provoquées (épisiotomie) lors de l’accouchement.


Chez l’homme il est moins sujet à des traumatismes sauf chez certains sportifs notamment les haltérophiles.


Toujours chez la femme, à force d’être fortement sollicité, traumatisé et surtout ignoré, le périnée finira par se relâcher et par perdre ton tonus, ce qui peut entraîner:

– des fuites urinaires appelées incontinences urinaires et qui vont survenir d’abord à l’effort: toux éternuements, puis progressivement de manière spontanée, altérant la qualité de vie;

– des troubles sexuels allant de la diminution des sensations vaginales à l’absence de plaisir lors des rapports sexuels en passant par l’émission de bruits pneumatiques désagréables et gênants lors des rapports intimes appelés des pets vaginaux.


À long terme, le relâchement du périnée fait partie des mécanismes de survenue des descentes d’organes appelées prolapsus et pouvant toucher l’utérus, la vessie et le rectum.


Pour éviter et remédier à ces complications, le périnée doit être éduqué ou mieux être ré-éduqué régulièrement!

La ré-éducation périnéale est un ensemble de mesures hygiéno-diététiques, comportementales et médicales servant à re-muscler le périnée impliquant aussi bien le personnel medical que les patientes, principales concernées.


Tout d’abord, sur le plan préventif, il faut aussi bien éviter certains traumatismes obstétricaux comme les épisiotomies larges à outrance que les déchirures périnéales importantes, les deux situations ayant un effet délétère sur les muscles du périnée.

Ces lésions, si elles sont inévitables ou constatées, devront être réparées correctement.


Il faut aussi éviter certaines expressions abdominales lors de l’accouchement; cela peut servir certes à aider la femme épuisée à « pousser » son bébé mais cela traumatise fortement le périnée.


La ré-éducation périnéale à proprement dit est fortement recommandée après l’accouchement, même par césarienne car le périnée aura supporté 6 à 12kg supplémentaires durant la grossesse.


Cette ré-éducation, selon la sévérité de l’atteinte du périnée, pourra se faire:

– soit par de simples exercices physiques réguliers de pipi-relâcher-retenir, série de mouvements consistant à se retenir et à se relâcher comme si l’on avait une envie pressante. Des « séries de 10 » trois fois par jour, améliorent rapidement une incontinence urinaire d’effort modérée;

– soit par l’utilisation de boules de geisha. À l’origine, gadgets sexuels ou sextoy, ces boules introduites régulièrement dans le vagin lors d’exercices physiques, vont raffermir le vagin et les muscles du périnée; 


– soit par des exercices sous le contrôle d’une sage-femme spécialisée ou d’une kinésithérapeute avec même l’utilisation de sondes spéciales pour le périnée.


À un niveau ultime, on peut avoir recours à la chirurgie ou à des instruments médicaux spécialisés telles que des sortes de culottes dispensant des décharges électriques bien ciblées pour stimuler certains muscles du périnée.


Les hommes aussi doivent prendre soin et muscler leur périnée car, des exercices adéquats sur ce périnée permettent de mieux maîtriser l’érection et surtout de retarder l’éjaculation.


Le périnée n’est donc ni une maladie encore moins un mal contagieux et connaître et prendre soin de son périnée permettra d’éviter nombre de désagréments urinaires et sexuels. 

 

Toubibadakar



The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.
toubibadakar

Derniers articles partoubibadakar (voir tous)

Femme / Grossesse / santé fuite urinaire / périnée / réeducation périnéale /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *