Quand l’excision tue….

A l’âge de 10 ans, alors qu’on pensait y aller pour voir la famille, nous sommes allées au fouta pour y être excisées. Nous avons été mises à l’écart pendant plusieurs semaines, pour être formées pour devenir de bonnes maîtresses de maison, avant de passer à l’épreuve finale.

Chronique d’une mort (in)évitable: la mort de mon père 

Chronique d’une mort (în)évitable: la mort de mon père! Aujourd’hui, tu aurais eu 79 ans papa: joyeux anniversaire! Je te rend hommage avec ce récit! J’adore mon père ! Quand j’étais plus jeune, de son vivant, la simple évocation mentale de sa mort me mettait dans un désarroi indescriptible. Et pourtant, il est mort, devant moi, de manière prévisible, inévitable. Voici le récit des derniers jours de mon père tel que je l’ai vécu et ressenti il y a maintenant 13 ans. Tout a commencé au mois de février 2002, par une épistaxis : un saignement du nez, survenu le … Continue reading Chronique d’une mort (in)évitable: la mort de mon père 

Philosophie de l’accouchement

philosophie: Âmes sensibles s’abstenir! En tant que gynécologue, nous avons le devoir et surtout le privilège d’assister à un des temps forts de la vie de l’être humain : l’accouchement. Il s’agit toujours d’un moment particulier, tant sur le plan physiologique que sur le plan émotionnel. De prime abord, il nous renvoie à ce qu’il y’a de plus grégaire, de plus animal dans notre nature. Voir un être humain, fût-il un bébé, sortir d’un autre humain par les voies naturelles a quelque chose de très impressionnant, de très bestial. Même s’il s’agit d’une césarienne, cela reste tout aussi impressionnant, même … Continue reading Philosophie de l’accouchement

Physiologie du suicide

Notre société, nos religions n’acceptent pas, ne conçoivent pas le suicide. Il est promis au suicidé les affres de l’enfer ainsi que la promesse d’errer entre 2 mondes, tourmenté, en attendant l’heure prévue de sa mort qu’il a volontairement anticipé. Mais le futur suicidé ne vit-il pas déjà un enfer? N’a t-il déjà pas trouvé son existence si apocalyptique, si insupportable, si douloureuse, si désespérée, si compliquée, si insignifiante qu’il a préféré y mettre un terme plutôt que de prolonger cet enfer sur terre? Le suicide n’est-il pas l’euthanasie préférable face à une cancer social métastasé incurable, atroce, incompris, sous-estimé?  … Continue reading Physiologie du suicide

Chronique d’une mort (in) évitable

Toutes blessent, la dernière tue… Dans notre profession de médecin, nous sommes régulièrement confrontés à la mort d’un patient. Il s’agit, à chaque fois, d’une expérience sensible, pénible et à laquelle on ne s’habitue jamais. Parmi mes rencontres les plus douloureuses avec la grande faucheuse, se trouve le décès d’un patient qui m’a meurtri à jamais dans ma chair. Il s’agissait du frère à ma mère : mon oncle.