La grossesse n’est pas une maladie! 

Il faut reconnaître que c’est une période souvent difficile, parfois traumatisante mais assurément c’est le summum de la vie d’une femme.
Attardons nous un peu sur la prise en charge médicale de la grossesse. 
Il faut tout faire pour retenir la date de vos dernières règles car, toute la prise en charge commence lorsque vous avez un seul jour de retard de règles.
On commence a compter donc à partir de la date des dernières règles et on parlera de semaine d’aménorrhée (SA). 
Certains tests urinaires arrivent a détecter la grossesse dès ce jour, avec les 1ères urines du matin. 
Pour les cas douteux, une prise de sang permettra de détecter plus précisément la grossesse. 
Il faudra attendre 2 semaines de retard de règles (6eme semaine d’aménorrhée: SA ) pour que l’échographie puisse voir la grossesse par voie vaginale. Par voie abdominale, il faut attendre 8 SA. 
Il est de coutume dans nos pays de cacher le début de grossesse. 

Mais, il est fortement recommandé de faire votre 1ère échographie entre 6 et 8 SA car cela permet de détecter tôt des problèmes qui pourraient conduire à un avortement. 
Les consultations prénatales pourront alors débuter entre 8 et 12 SA. 

La 1ère consultation est très importante! Elle permet: 

– de rechercher vos plaintes: les signes sympathiques de grossesse (voir l’article) ou tout autre symptôme. 
– de vérifier les antécédents médicaux personnels, familiaux, conjugaux: hypertension artérielle, diabète, drepano, asthme, consanguinité. Ces antécédents peuvent avoir une répercussion sur l’issue de la grossesse et il faut le préciser à votre médecin. 
– vos antécédents gynéco-obstétricaux: âge des 1ères règles, cycle menstruel, nombre de grossesse et leur issue (accouchement normal, césarienne, avortement spontané ou provoqué, GEU), infertilité, contraception etc. Ces informations sont capitales pour un bon déroulement de grossesse. 
– vos peurs et vos préoccupations: il faut poser des questions à votre médecin. Demandez lui tout ce que vous voulez savoir et il a l’obligation de vous répondre. C’est vrai que le facteur temps joue aussi parfois mais, il est absolument nécessaire de mettre en place ce dialogue pour aborder avec sérénité votre grossesse.

Le meilleur moyen est d’aborder les questions en toute simplicité sans pour autant vouloir donner l’impression de faire passer a votre médecin un interrogatoire de ses connaissances. Tout dépend évidemment de la relation medecin-patient que vous avez. 
Après cet interrogatoire le plus exhaustif possible, on procède à l’examen physique avec la prise du poids, de la tension artérielle, de la taille, l’examen des seins, du ventre et le toucher vaginal parfois. L’examen sera guidé par vos plaintes ou vos antécédents. 
A l’issue de ce 1er examen, un calendrier de suivi sera mis en place avec la périodicité des CPN. Cette périodicité dépend de toutes les données de l’examen et des résultats du bilan biologique sur lequel nous allons revenir dans la 2eme partie. 
Toubibadakar

The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.