Le kyste du clitoris est une poche de liquide développée  la place du clitoris après une excision.

Ce kyste se développe à partir des poils de la zone clitoridienne et est dû à l’obstruction de glandes cutanées ou de follicules pileux ou à une éversion des berges de la plaie au moment de la cicatrisation.

 

Il s’agit d’une pathologie bénigne mais le kyste peut avoir la taille d’une orange et être parfois très impressionnants et très douloureux!

Le kyste peut également s’infecter et entraîner une suppuration locale suppuration et de fistules.

 

Le diagnostic est assez facile.

L’évolution est lente. Leur prise en charge repose l’ablation chirurgicale.

 

Ce kyste peut être confondu avec :

– la clitoromégalie qui est un clitoris particulièrement gros ou long ;

 

– les chéloïdes (touteu en wolof) qui sont des cicatrisations hypertrophiques,

 

– Les molluscums pendulum, (acrochordon) qui sont des masses cutanées bénignes et en forme de polype qui se rencontre dans la maladie de Von Recklinghausen,

– Le molluscum contagiosum (djamouth en wolof) plus fréquent sur le visage des enfants et du à un virus.

 

– Les lipomes : masse de graisse molle ou élastique.

 

Les kystes du clitoris sont des complications des MGF et sont surtout invalidants pour la femme qui en général éprouve une certaines honte de se retrouver avec une grosse boule et une gêne certaines est ressentie lors des rapports intimes.

 

Toubibadakar

The following two tabs change content below.
toubibadakar
Je suis toubib! Docteur si vous voulez, gynécologue obstétricien plus précisément! Je suis né à Dakar, j'y ai grandi et fait toutes mes études du CI à la Spécialisation. J'adore écrire presque autant que mon boulot. Il m’arrive souvent d’écrire de petits articles biographiques sur ma vie de médecin à Dakar, et au Sénégal surtout, lors de mes missions en brousse. Je compte bien vous dire ici: pourquoi, comment, quand , ou, ma vie avec mes patient(e)s, sans mes patients, contre mes patients et pleins d’autres choses encore.